Espace presse

Le Journal Toulousain : Un député de la Haute-Garonne à suivre sur une application de démocratie numérique

« En plus de suivre le processus démocratique, l’appli NosLois permet également à chaque citoyen inscrit de prendre position sur les différents textes ou contribuer à son élaboration. L’ensemble des opinions exprimées d’une circonscriptions seront relayées à l’élu concerné. »

Le Courrier Picard : «NosLois», l’application pour mieux connaître le travail de votre député ou votre sénateur

« L’idée de créer l’application « Nos Lois » est partie d’un constat. «  Il y a une perte de confiance dans la démocratie, une montée de l’abstention et du vote protestataire». »

LaDépêche.fr : Gers : le député Jean-René Cazeneuve joue la transparence « connectée » et interactive

«…le député Jean-René Cazeneuve joue la transparence « connectée » et interactive… »

Le Petit Journal: UNE APPLICATION ADOPTÉE PAR JEAN-LUC LAGLEIZE POUR LUTTER CONTRE L’ABSTENTION

« L’application mobile NosLois, plateforme innovante de la civic tech combine nouveaux usages numériques et open data parlementaire »

Picardie La Gazette : L’application mobile NosLois disponible dans la Somme

« NosLois est devenue accessible aux samariens depuis l’inscription du sénateur Rémi Cardon sur la plate-forme. »

leparisien.fr : Une application mobile permettant de suivre les projets de loi et de consulter les citoyens testée par un député
« Le député (MoDem) des Yvelines Jean-Noël Barrot est le premier parlementaire à expérimenter TodayIvote, dont le but est de rendre compte de son activité, tout en lui permettant de demander l’avis de la population sur les questions qu’il portera à l’Assemblée nationale. Une manière de rétablir la confiance avec les élus. »

Horizons Publics : Une application pour reconnecter citoyens, lois et parlementaires«…l’application pourrait toucher une partie des jeunes abstentionnistes (75 à 80%), et peut-être changer la donne de la prochaine élection présidentielle.»

lepoint.fr : Une appli pour suivre l’actualité législative
« Outil de « veille législative pour les citoyens » et de « veille citoyenne pour les parlementaires »: c’est l’ambition d’une toute jeune application, NosLois, qui rassemble les données ouvertes de l’Assemblée nationale et du Sénat sur les textes de loi. »

nouvelobs.com : Une appli pour suivre l’actualité législative
« Paris (AFP) – Outil de « veille législative pour les citoyens » et de « veille citoyenne pour les parlementaires »: c’est l’ambition d’une toute jeune application, NosLois, qui rassemble les données ouvertes de l’Assemblée nationale et du Sénat sur les textes de loi. »

ouest-france.fr : NosLois, une nouvelle application pour suivre l’actualité du Sénat et de l’Assemblée nationale
« L’appli gratuite créée par Erik De Boisgrollier propose de suivre l’actualité législative à partir des données ouvertes du Parlement. Députés et sénateurs peuvent la rejoindre en payant. »

france24.com : Une appli pour suivre l’actualité législative
« Son objectif est « de créer un lien régulier entre les parlementaires et les citoyens », dans « la traversée du désert démocratique » entre deux échéances électorales, selon son concepteur Erik De Boisgrollier. »

aisnenouvelle.fr : Le député et ex-maire de Ham, Grégory Labille, nous parle de «Nos Lois», une application pour être au courant des lois
« Et si cette nouvelle application permettait de réintéresser les citoyens à la politique ? Un système interactif qui donnera l’occasion à ces derniers d’exprimer leur avis sur différents sujets abordés dans l’Hémicycle. »

femmexpat.com : Aux urnes citoyennes !
« Nos lectrices fidèles de FemmExpat le savent, nous ne plaisantons pas avec les rendez-vous électoraux. Présidentielles, législatives, européennes… et consulaires : pas une élection organisée depuis l’étranger ne nous échappe. »

atlantico.fr : Rapprocher enfin le citoyen et le parlementaire grâce à la civic tech
« Abstention électorale massive, affaiblissement profond des partis politiques, violence croissante des mouvements sociaux, dévoiement du débat public sur les réseaux sociaux : il est temps pour la civic tech de jouer enfin son rôle d’interface démocratique entre le citoyen et le parlementaire. »

affiches-parisiennes.com : L’appli NosLois hébergée par le Centre pour l’Entrepreneuriat de Sciences Po
« L’application mobile NosLois sera hébergée par le Centre pour l’Entrepreneuriat de Sciences Po Paris, pour une collaboration de 12 mois, au titre de l’incubation des startups innovantes. Cette intégration au sein de l’incubateur est une reconnaissance institutionnelle du potentiel démocratique et commercial de la nouvelle plateforme de cette civictech lancée en mars dernier. »

lejournalduparlement.fr : C’est d’abord dans l’intervalle entre deux élections qu’il faut lutter contre l’abstention…
« Les nouveaux outils de la civic tech permettent une meilleure continuité de la démocratie représentative dans l’intervalle entre deux votes. A condition bien sûr que les élus s’en emparent… »